Parcs municipaux

Vous avez accès à trois parcs ainsi qu'à un jardin collectif sur le territoire de la Municipalité. Pour plus de détails, vous pouvez parcourir les onglets ci-bas.

Pour accéder au Parc-o-Mètre et consulter les infrastructures dans les parcs, cliquez ici.

Situé au 725, chemin de Sainte-Anne-des-Lacs, au cœur du village, ce lieu d’amusement peut accueillir plusieurs clientèles. Jeux de pétanque, volleyball, modules de jeux pour les tous petits et ados, balle molle et abri soleil.  Un endroit tout indiqué pour y pique-niquer.

En hiver, vous pourrez patiner de 10 h à 22 h.  Référez-vous au panneau à l’entrée de la patinoire ou au site Web en cliquant ici.

Vous aurez la chance également d’admirer le travail d’horticulture des enfants du camp de jour dans le jardin collectif.  Ils y mettent tout leur cœur et sont très fiers de récolter les fruits de leur labeur.  Vous êtes d’ailleurs invités à vous joindre à ce beau projet collectif en tant que bénévoles.

Venez vous balader dans le sentier d’hébertisme aménagé tout près du parc; il est accessible à pied, tout à côté de la bibliothèque. Venez admirer la nature en famille !

Cette partie du territoire de Bellefeuille a été annexé à la municipalité de Sainte-Anne-des-Lacs en 1994, et le parc est devenu le Parc Parent. En ce temps, il y avait même un monte-pente, un peu à gauche de la descente.

Situé au croisement des chemins Filion et Dunant-nord, ce parc vous offre une aire de pique-nique et plusieurs activités familiales.

Pour la location d’embarcations, cliquez ici.

Ce parc est né de la volonté de la municipalité de Sainte-Anne-des-Lacs de mettre en place, des travaux correctifs, de protection, d’amélioration ou de sensibilisation sur le lac Marois.

La municipalité devient ainsi, une municipalité « phare ».  De par son partenariat avec l’Agence de bassin versant de la rivière du Nord (Abrinord), elle peut ainsi obtenir du financement en combinant plusieurs projets en une seule demande auprès, entre autres, de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement.

Le projet permettra de conserver un lieu de démonstration de la faune et de la végétation indigène et en aménageant des aires de détente, d’information et de sensibilisation au milieu riverain et a l’environnement.

Bref historique

Selon plusieurs riverains, il y avait à l’origine, à l’endroit où se situe l’Île Benoit, une zone humide.  Monsieur Irénée Benoit, propriétaire des terres dans cette zone, avait fait draguer un canal de forme circulaire et remblayer les résidus au centre afin de former l’île.  Un muret de pierre a ensuite été érigé sur son pourtour, celui que l’on voit encore aujourd’hui.  Monsieur Benoit, à qui l’île doit son nom, a aménagé l’ile en jardin fleuri.   Son jardinier entretenait les plantations et la pelouse régulièrement.  À sa mort, l’île fut léguée à la Paroisse puis à la Municipalité.

Le nom du parc,  Parc Irénée-Benoit, a été officialisé par la résolution no 5217-04-15 le 13 avril 2015.

Vous pourrez vous détendre tout près de l’étang situé au centre de l’île et y observer des violettes sauvages, le myrique baumier et les spirées à larges feuilles.  Dans la partie plus boisée, vous y découvrirez la jolie orchidée et la platanthère papillon. Il faut regarder tout simplement et ne pas les arracher! Des panneaux éducatifs sont disposés sur l’île vous permettant d’identifier lesdites espèces.

De plus vous pouvez y faire un pique-nique naturellement bien installé à la table pouvant aussi accueillir une chaise roulante.

Si vous vous arrêtez et prenez le temps de rechercher … de regarder … les ouaouarons (plus grosse grenouille en Amérique du Nord) et la grenouille léopard viendront vous saluer de leur croassement gargantuesque.

Un sentier sur pilotis permet de garder les pieds bien au sec. Vous y découvrirez un petit coin de paradis annelacois unique.

N’oubliez pas de venir régulièrement explorer l’île afin d’y découvrir des nouveautés au gré des saisons.