Suivis et protection des plans d'eau

Lac Ouimet, Photo aérienne ABVLACS 2015-06-26. Yves Pelletier, Jean Thuot et Jean Massé

Découvrez les différentes actions et informations de la Municipalité pour la protection des lacs.

Cliquez sur l'information désirée pour
afficher les détails.

Lavage des embarcations nautiques

Station de lavage au Parc Henri-Piette (723, chemin Sainte-Anne-des-Lacs)

La station de lavage pour embarcations nautiques de Sainte-Anne-des-Lacs est disponible et fonctionnelle !

Une fois encore cet été, la vigilance des riverains et accédants aux plans d’eau est primordiale afin d’empêcher l’introduction de plantes aquatiques exotiques envahissantes (PAEE).

L’insertion de PAEE est néfaste pour les écosystèmes, peut s’avérer très dispendieuse à contrôler et peut même avoir des effets à la baisse sur la valeur foncière des propriété riveraines affectées.

Il est du devoir du plaisancier de s’assurer que son embarcation est adéquatement nettoyée, et ce, avant d’atteindre les plans d’eau de la municipalité ou dès que l’embarcation est déplacée d’un plan d’eau à un autre. L’embarcation ainsi que les accessoires de navigation sont visés par l’obligation de nettoyage.

Cette dernière est située près du 723, chemin Sainte-Anne-des-Lacs, en face de la patinoire. Vous trouverez toutes les stations de lavages au Québec en cliquant ici.

La station de lavage est gratuite et libre-service. S.v.p. bien lire les procédures de fonctionnement qui sont affichés sur le site.

L’obligation de lavage des embarcations nautiques ainsi que l’implantation de la station de lavage constituent deux atouts importants dans la lutte pour la prévention à l’insertion de plantes aquatiques exotiques envahissantes dans les plans d’eau de notre municipalité.

Méthodes de lavage

Cliquez ici pour visionner une vidéo explicative du CRE Laurentides sur le lavage des embarcations nautiques.

Caractérisation des bandes riveraines

Suivis complémentaires de la qualité de l'eau par le CRE Laurentides

Pour consulter les rapports :

Lac Guindon 2023

Lac des Seigneurs 2023

Qualité de l’eau de baignade

Depuis 2008, le Service de l’environnement échantillonne 3 fois par année les lacs et les cours d’eau du territoire. Le but est de faire un suivi régulier de la qualité bactériologique de l’eau de baignade des lacs pour protéger la santé des citoyens. L’eau de surface des cours d’eau est également analysée  pour rechercher d’éventuelles sources de pollution. La qualité de l’eau des lacs et la protection des milieux hydriques sont une priorité pour la Municipalité de Sainte-Anne-des-Lacs. C’est donc dans cette perspective que nous procédons à des analyses annuelles de la qualité de l’eau, en fonction des paramètres de l’eau de baignade, de tous les principaux lacs et cours d’eau du territoire.

Les résultats des échantillonnages effectués dans les lacs et les cours d’eau visent à donner une idée générale de la qualité bactériologique de l’eau. Toute interprétation des données doit utiliser une approche scientifique en tenant compte des facteurs climatiques pouvant influencer les résultats.

Pour consulter les statistiques sur les analyses physico-chimiques

Pour consulter les statistiques sur la qualité de l’eau de baignade

Algues filamenteuses

Les algues filamenteuses sont à différencier des herbiers aquatiques : ce ne sont pas les mêmes indicateurs environnementaux dans le temps. Les algues filamenteuses apparaissent ponctuellement et très rapidement  en raison d’un apport excessif d’éléments nutritifs. Si elles prolifèrent, elles perturbent l’écosystème. Elles sont un indicatif d’eutrophisation locale du plan d’eau (vieillissement accéléré).  Consultez la fichedu RAPPEL pour plus d’informations sur les types d’algues.

 

 

Cyanobactéries (Algues bleu-vert)

Les algues bleu-vert, ou cyanobactéries, sont microscopiques et présentent certaines caractéristiques des  bactéries et des algues. Ce sont des micro-organismes présents à l’état naturel dans les lacs et les cours d’eau depuis des milliards d’années ! Le phosphore en surplus est responsable de leur prolifération en été, formant alors des fleurs d’eau de cyanobactéries. L’eau prend alors une couleur verte et la surface de l’eau peut être recouverte localement d’écume verdâtre. Les algues bleu-vert peuvent  produire des toxines – les cyanotoxines – qui sont libérées dans l’eau le plus souvent à la fin de l’été, et ce, jusqu’à tard en automne. Ces toxines sont une source de contamination des eaux de surface et représentent un danger pour la santé des personnes et des animaux. Les causes de l’apparition de cyanobactéries peuvent être reliées à des effluents d’installations septiques défectueuses ou inefficaces, l’utilisation d’engrais, la déforestation de la bande riveraine (rive à nu, gazon, enrochement). Les solutions sont donc de maintenir les installations septiques aux normes, une rive végétalisée, le couvert forestier dans le bassin versant et de limiter les apports de phosphore.

Consultez la fiche du CRE Laurentides sur les cyanobactéries.